<body><script> dataLayer = [{ 'Zone':'BLOG', 'CategoryId':'20', 'PageSafe':'1', 'BlogLastUpdate':'9999' }]; </script> <!-- Google Tag Manager --> <noscript><iframe src="//www.googletagmanager.com/ns.html?id=GTM-PXZQ89" height="0" width="0" style="display:none;visibility:hidden"></iframe></noscript> <script>(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push( {'gtm.start': new Date().getTime(),event:'gtm.js'} );var f=d.getElementsByTagName(s)[0], j=d.createElement(s),dl=l!='dataLayer'?'&l='+l:'';j.async=true;j.src= '//www.googletagmanager.com/gtm'+'.js?id='+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f); })(window,document,'script','dataLayer','GTM-PXZQ89'); </script> <!-- End Google Tag Manager --> <div id="fb-root"></div> <script type="text/javascript"> window.fbAsyncInit = function() { FB.init({appId: '116867175007475', status: true, cookie: true, xfbml: true, oauth : true, version : 'v2.7'}); FB.Event.subscribe('edge.create', function(targetUrl) {console.log(targetUrl.toLowerCase().indexOf("https://facebook.com")); _gaq.push(['_trackSocial', 'facebook', 'like', targetUrl]); if (targetUrl.toLowerCase().indexOf("https://facebook.com") == -1)$.get(CBVARS.URLROOT+'/cf/fe/remote/updatesharequeue.cfm?t=facebook&bid='+CBVARS.blog_id+'&u='+encodeURIComponent(targetUrl)); }); FB.Event.subscribe('edge.remove', function(targetUrl) {console.log(targetUrl.toLowerCase().indexOf("https://facebook.com")); _gaq.push(['_trackSocial', 'facebook', 'unlike', targetUrl]); if (targetUrl.toLowerCase().indexOf("https://facebook.com") == -1)$.get(CBVARS.URLROOT+'/cf/fe/remote/updatesharequeue.cfm?t=facebookunlike&bid='+CBVARS.blog_id+'&u='+encodeURIComponent(targetUrl)); }); }; (function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk')); </script> <div id="branding_bar" style="display:block;"><ul id="topnav"><li id="item_logo"><a href="https://www.canalblog.com" onClick="javascript:window.open(this.href);return false;"><img src="https://static.canalblog.com/sharedDocs/images/bb-canalblog2.png" style="width:84px; margin:10px 0 0 0;" /></a></li><li id="item_form"> <form action="https://www.canalblog.com/cf/search.cfm" method="get" target="_blank"> <input type="text" id="q" name="q" class="text" placeholder="Rechercher.." value="" style="float:left;" /> <input type="hidden" value="87656" name="bid" /> <input type="hidden" value="Rechercher" name="searchBtn" /> <button type="submit"><img src="https://static.canalblog.com/sharedDocs/images/topbar/search.png" /></button> </form> </li><li class="item_left"><span><a href="https://www.canalblog.com/cf/contactAuthor.cfm?mid=73800&bid=87656" onClick="javascript:window.open(this.href);return false;" rel="nofollow">Contacter l'auteur</a></span></li><li id="blogsugitem" class="item_left"><a href="https://www.canalblog.com/cf/blogsuggest.cfm?bid=87656" class="cboxpopup" rel="nofollow">Envoyer à un ami</a></li><li id="sabitem" style="display:none;" class="item_left"><img src="https://www.canalblog.com/sharedDocs/images/topbar/sab.png" style="height:20px;" /></li><li id="item_share"></li><li id="item_close" ><img src="https://static.canalblog.com/sharedDocs/images/frontend/fleche-haut.gif" /></li><li id="item_menu" style="display:none;"></li><li id="item_menu_2" class="item_right" style="display:none;"></li><li id="item_menu_3" class="item_right" style="display:none;"></li></ul></div><div id="branding_bar_closed" style="display:none;"><ul id="topnav_closed"><li id="item_open" ><img src="https://static.canalblog.com/sharedDocs/images/frontend/fleche-bas.gif" /></li></ul></div>

Un Blogue CathoGay

être homosexuel et catholique, sereinement

mardi 30 janvier 2007

383. j'ai rendez-vous avec vous

Vous connaissez cette chanson de Georges Brassens "J'ai rendez-vous avec vous"? On vient de me la rappeler ce matin, et je trouve qu'elle décrit bien mon humeur du moment : je me fous de tous ces tristes sires que je rencontre, chante le poète, puisque j'ai rendez-vous avec vous... Qu'il s'agisse de l'astre solaire, de mon propriétaire, de ma gargotière, ou même de sa majesté financière, je m'en fous, parce que j'ai rendez-vous avec vous...

Une chanson gentillette dont je viens d'entendre une interprétation récente par Riké, qui fait plutôt d'habitude dans le reggae. Vous trouverez la vidéo en fin de note.

Pour la petite histoire, Georges Brassens voulait être enterré à Sète, dans le cimetière qui domine la mer et où se trouvent d'autres poètes, comme Paul Valéry. On ne lui accorda que le cimetière du "ramassis", celui des pauvres. Finalement, je me demande si ça lui a tellement déplu...

Au fait! Je m'égare...

J'ai eu l'occasion de rencontrer un sympathique groupe cathogay de Liège, une section locale de la Communauté du Christ Libérateur. J'ai fait le trajet aller et retour avec Ben de Bruxelles et Michel Elias, c'était sympathique et fraternel. On a même mangé de bonnes grosses frites avec de la mayonnaise.

Et, à part ma modeste contribution à la discussion, je me suis rendu compte que certaines questions sont encore intellectuellement à reprendre...

À commencer par la sensibilité à l'homophobie surtout celle présente dans la doctrine officielle de l'Église sur l'homosexualité. Au fond, les Catholiques sont éduqués depuis leur petite enfance à recevoir leurs références morales "d'en haut" et l'approbation de l'autorité "maternelle" de l'Église compte énormément... Un peu de psychanalyse sauvage en ferait ses choux gras de ce genre d'attitude...

Et c'est clair, pour moi, que beaucoup d'homosexuels catholiques vivent une phase de grande douleur à se rendre compte que leur "Mère" est déçue par eux... Ils vivent alors ce désir quasi absolu de se conformer à ce que veux la "Mère", à lui faire absolument confiance (puisque, évidemment, elle a toujours raison, partout, sur tout, tout le temps). Quitte à nier leur propre expérience, et surtout quitte à nier ce que leur vie spirituelle et leur relation personnelle au Christ leur apprend. Plus encore: ils n'arrivent pas à voir que leur tristesse, leur malheur et, finalement, leur désespoir devraient être les signes qu'ils font fausse route. Sans être les seuls, les homosexuels catholiques ont un chemin très difficile à parcourir vers une foi adulte: à la fois respetueuse de la Mère et plein de gratitude, mais sans infantiliser la relation.

Je reste convaincu, en rencontrant de plus en plus de cathogay et notamment en groupes, qu'ils n'ont pas d'autre vocation dans leur vie que leur bonheur... Trouver la paix et rayonner de l'amour. L'occasion de redire que tout chrétien a une vocation à la sainteté, y compris les chrétiens homo. Et qu'on reconnait la sainteté à la paix du coeur, à la joie, à l'ouverture d'esprit, à la place centrale de l'amour et surtout à cette absence de peur qui est déjà un goût d'éternité.

Comme disait François d'Assise (du moins, c'est une phrase qu'on lui attribue): Annoncez la Bonne Nouvelle de toutes vos forces. Et si nécessaire, utilisez des mots. Ou, pour paraphraser le Seigneur, on reconnaîtra que vous êtes chrétiens au fait que vous aimez (de manière totale et absolue), à commencer par l'amour que vous avez les uns pour les autres.

Pour revenir à Georges Brassens, on s'en fout de ceux qui nous réclament des comptes, qu'ils soient propriétaire, gargotière ou majesté financière.

On s'en fout de toutes ces théories plus homophobes les unes que les autres et qui montrent l'ignorance des hiérarques qui les prononcent.

On s'en fout de ceux qui nous détestent ou qui disent du mal de nous sans nous connaître. Parce que, ce qui compte, ce sont ceux qu'on aime et qui nous aiment: nos amis, nos frères, nos communautés, nos couples, nos familles... notre Seigneur et notre Dieu.

Et au lieu de perdre mon temps à convaincre ceux qui, dans l'Église, ne nous connaissent pas mais nous réprouvent, j'ai rendez-vous avec vous. Avec tous ces cathogay qui m'écrivent et me rencontrent, avec ces groupes catho et homo qui cherchent Dieu et qui vivent de la charité, avec ces homophiles qui nous soutiennent et nous apprécient...

La vie est trop courte, comme le savait Georges (qui est mort à 60 ans). Et je ne vais pas la perdre à batailler contre les annonciateurs de mauvaises nouvelles... J'ai rendez-vous avec ceux qui m'annoncent une Bonne Nouvelle et me font vivre.

Bon, ceci dit, voici la vidéo dont je vous parlais au début...

 

 

Riké "J'ai rendez-vous avec vous" d'après Georges Brassens

Posté par cathogay à 14:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire